Περιφερειακή Ενότητα Δράμας

GreekEnglish (United Kingdom)BulgarianGermanFrenchRussianTurkish

Le Tabac au Département de Drama

Imprimer

Force motrice dans la région à l'époque moderne. Aujourd'hui, dans les entrepôts de tabac s’étend le silence absolu. Parmi les fenêtres fermées et les portes en fer scellés, 1nous pouvons toujours sentir l’excellent tabac oriental et entendre la voix des ouvriers. A partir du milieu du 19e siècle, les excellentes conditions du sol et le climat idéal pour la culture du tabac ont favorisé la culture de variétés exceptionnelles, principalement dans les villages vallonnés de la région mais aussi dans une partie du champ. Les variétés du « bassma » et du « bassi-bali » (types de tabac), avec les fines feuilles et de l’arôme enivrant, ont attiré dés le 1860 l’intérêt des fournisseurs à l’Orient, en Grèce et Ottomane et les marchands juifs. Le produit des cultivateurs musulmans et chrétiens subissent un premier raffinage aux petites usines de tabac, que, en augmentant la demande, deviennent plus grands les premiers décennies du 20e siècle, autour des eaux du parc de Sainte-Barbara, grâce à la humidité nécessaire, mais aussi 3aux bourgs qui produisent du tabac dans la région.

Après le triage et l'emballage, en printemps et en été, le tabac prenait sa route au port de Kavala pour les marchés de l'Autriche-Hongrie, France, États-Unis et Allemagne, principalement l’époque de l’entre deux-guerres. L'histoire moderne de la région et surtout de l’hellénisme sont inextricablement liés au tabac. Le confinement de la population grecque aux bourgs, le progrès économique et leur évolution au centre pour la lutte macédonienne, l’accroissement spectaculaire de la population jusqu'à la libération, la reviviscence du marché et l'intégration rapide de milliers de réfugiés grecs en 1922, ne serait pas, peut-être jamais possible s'il n'y avait pas le tabac.

A l’époque du tabac, 1928 et 1934-1939, au moins 13.000 familles de Drama, cultivaient plus de 100.000 hectares, produisant pour des années les plus grandes 2quantités de tabac en Grèce et introduisant de la devise précieuse pour le pays. Sauf les cultivateurs, des milliers d’ouvriers, locaux et étrangers, hommes, femmes et enfants, ont contribué à l’expansion économique et travaillaient dans des conditions extrêmement difficiles aux usines de tabac. Ils ont aussi fait des grèves, qui ont garanti la signature de la première convention collective en Grèce. Néanmoins, la culture exclusive du tabac dans la région et la dépendance de la circulation du produit à partir de la demande internationale ont mené les producteurs et les ouvriers de Drama à la catastrophe économique, pendant la crise financière mondiale en 1929. Après la seconde guerre mondiale, le tabac a continué à monopoliser presque toute l'activité de production, mais a été durement touchée par la baisse de la demande sur les marchés étrangers et l'abandon de cette culture par les nouveaux agriculteurs.