Περιφερειακή Ενότητα Δράμας

GreekEnglish (United Kingdom)BulgarianGermanFrenchRussianTurkish

Dipotama-Grande Prairie de Lepida

Imprimer

Nous revenons à Paranesti, pour aller vers le nord, vers les magnifiques chutes et les forêts au nord-est. 6Dans une distance de 6km, nous trouvons le pont de Tholos, du quelle nous passons vers le côté nord du ravin « Arkoudorema ». 2Juste après, la route bifurque, à l’est vers « Prasinada », et à l’ouest vers la forêt de Frakto. Le chemin vers l’est suit le cours de « Arkoudorema » (avec des truites sur toute sa longueur), qui rassemble toutes les eaux de la partie est du département de Drama et se jette à Nestos. À 4km, après le pont de Tholos nous commençons à apercevoir des vieux champs abandonnés et des vieux arbres fruitiers, des signes de la présence humaine.

Au 130km de Paranesti nous trouvons l’intersection de Prasinada, où la route en bitume continue vers le nord jusque l’agglomération de Prasinada (6km) avec le monastère de la Transfiguration de Jésus-Christ récemment construit, en place probablement d’un plus ancien lieu de culte chrétien. Vers l’est, commence un chemin de terre vers la dernière agglomération de « Dipotama », avant la frontière, et vers le bord est du département de Drama.

À partir de maintenant ​​le lit de la rivière se trouve près de la route et commence à devenir praticable et 5visitée. A travers la route il y a beaucoup de potentiel pour s’amuser, au 170 km il y a une 3source d’eau, et au 190 km, après avoir quitté notre véhicule, nous passons « Arkoudorema », pour profiter le chute du ravin « Agia Barbara ». Le ravin passe par les agglomérations abandonnées d’Ano Potamaki et Kato Potamaki et 500 m avant joindre «Arkoudorema» forme un lieu impressionnant avec la chute et le petit lac dans une forêt dense de chênes et d’autres arbres à large feuilles.

En continuant sur la rue principale, dès le 21e km commence à être distingué les ruines dissémines de l’agglomération de « Dipotama ». L’agglomération est étendue, parce qu’elle se forme des bidonvilles, dont le seule qui est habité maintenant c’est le bidonville de Agios-Nikolaos (en été par des éleveurs et des bûcherons et en hiver par certains éleveurs). Dipotama est une agglomération des Pontique réfugiés de 1922 et jusque les années 1960 était un village bien développé. Récemment, il y a des efforts pour exploiter la région en mettant en valeur des activités touristiques et de l'élevage systématique. À la même position se trouve l’intersection d'où commence la route vers l’agglomération abandonnée de Trachoni et en suite près de la chute Trachoniou-Livaditi (l’accès est par un chemin de 500 m).

Continuons notre route après Dipotama, vers le nord (nous nous éloignons de « Arkoudorema »), nous entrons dans la forêt de Lepida. Dans les forêts de chênes et après un itinéraire de 7km (de Dipotama), nous voyons sur notre gauche la chute de Lepida. C’est la plus grande de la région (hauteur de 40m) que nous pouvons 1attendre par un petit chemin. À 4km (32km de Paranesti) nous trouvons le chantier forestier 7de Lepida. Là, nous pouvons passer la nuit en concertation avec le Administration des forêts et après, continuer notre voyage vers la prairie de Lepida, qui se trouve 19km loin du chantier ou 45km en total de Paranesti.

L’itinéraire est agréable, parce que nous traversons des forêts de chênes et de pins forestiers et parce que nous pouvons admirer la vue d'une chute. 2km avant entrer à la prairie de Lepida, là où il y a des groupes d’épicéas uniques, le « Sombre Ravin » ou « Skoteino Rema »forme une magnifique chute qui coupe verticalement un rocher. La prairie de Lepida et une région plaine, à l’altitude de 1300m à la frontière de Grèce-Bulgarie, et constitue une vaste prairie d’herbe qui est entouré par des jeunes forêts de pins.

À la région se génère une branche d’Arkoudorema avec le lit de Skoteino Rema, et beaucoup d'autres 9petits ruisseaux qui traversent la région. Le riche réseau hydrographique donne à l'écosystème de la région le caractère d’une prairie humide et détermine la végétation de la région. La végétation herbacée est riche dans toutes les régions, tels que crocus, orchidées, giroflées, campanules, etc. Dans la région nous pouvons camper et faire un tour en utilisant le réseau routier forestier.

Nous devons être très prudents en rentrant, comme la sortie de la grande prairie de Lepida doit être faite par la même route puisque tous les chemins mènent à des impasses à la frontière Grèce-Bulgarie. À la municipalité de Paranesti fonctionnera 8des centres environnementaux pour la faune sauvage au village Prasinada et un centre d'histoire naturelle au centre de Paranesti. Les visiteurs pourront obtenir des informations utiles pour la flore et la faune de la région, avec une emphase particulière sur la forêt vierge de Frakto, et serons informés de l'importance des barrages et de l’énergie à notre vie quotidienne.

Ça existe une auberge où nous pouvons rester et nous pouvons profiter la vue panoramique à Paranesti. Là nous pouvons trouver une excellente cuisine aux petites tavernes. Aux événements culturels de la région, celles qui se démarquent sont, la fête de Paranesti, fin juillet, la fête de Mesochori le 15 Août, et le traditionnel « keskeki » au Xagnanto le jour de Saint-Esprit.