Περιφερειακή Ενότητα Δράμας

GreekEnglish (United Kingdom)BulgarianGermanFrenchRussianTurkish

Au bassin de Nevrokopi

Imprimer

 En laissant derrière la municipalité de Prosotsani, nous allons suivre la route qui mène 1par des passages étroits, entre les versants de la montagne de Falakro, à la région montagneuse de Kato Nevrokopi.

Un lieu connu pour son hiver rude, avec de températures jusque -20oC, où nous pouvons admirer les sommets enneigés et les arbres aux versants aussi enneigés qui rivalisent la beauté du paysage en vert au printemps. Cependant, ce lieu reste inconnu pour sa beauté3 naturelle, son histoire, ses églises du 19e siècle et les expériences uniques qui peuvent offrir aux visiteurs.

Après l’intersection vers le village de Volakas nous allons visiter le village pittoresque de Granitis, 31km loin de Drama.

Construit au ravin homonyme, le village a pleins de pins, sapins, hêtres, noyers et noisetiers. À la vieille agglomération, sur notre gauche, nous allons voir des maisons en architecture traditionnelle et l’église des Archanges (1873). Les ruelles empierrées de la région sont pavés avec un matériau de vieilles carrières de marbre de granit. En suivants un chemin avec de la végétation dense nous arrivons à la chapelle de Saint-Vierge, un lieu de rencontre pour fêter le 15 août. A Granitis nous allons trouver une auberge et des tavernes. Nous pouvons aussi trouver du thé, du miel et des noix.

Continuons de Granitis vers le bassin de Nevrokopi, qui apparait devant nous parmi les 2montagnes, souvent dans un voile de brouillard. Premier arrêt, le village d’Ochyro, 40 km loin de Drama, avec l’église de Saint-George (1882). Le village et les montagnes autour de lui sont connus pour la fameuse ligne fortifiée de la Seconde Guerre mondiale et la résistance héroïque des peu soldats grecs contre les forces allemandes, l’Avril de 1941. Sur la colline près de la communauté d’Ochyro nous pouvons visiter le fort de Lisse, avec des tunnels dédales souterrains, des mitrailleuses, et le petit musée (le 6 Avril quand tout est ouvertes pour les anniversaires, où sinon il faut avoir une consultation avec les autorités militaires).4

De Ochyro nous continuons et nous arrivons à Kato Nevrokopi, qui est éloigné 42km de Drama et dans une altitude de 560m. Ce bourg est aujourd’hui le centre administratif et financier de la région. Il y a aussi l’église de Saint-Démétrios (1866).

À Nevrokopi chaque mercredi il y a une marché, où le visiteur peut acheter des produits locaux d’excellente qualité, comme des pommes de terre et des haricots secs. Les fêtes qui se distinguent sont, les « Akriteia », 25-27 Julie et les « jours de pommes de terre » en automne, avec des événements musicaux et plats savoureux sur la base de pommes de terre. Il y a aussi des petits hôtels et des tavernes. Nous continuons vers la section nord-ouest de la région et prochain arrêt le 5village de Dasoto construit dans un versant avec une végétation dense et une excellente vue vers la plaine, 8km loin de Nevrokopi.

À l’entée du village, qui a peu des habitants, nous nous somme accueilli par la vielle source d’eau de « paraligka ». Il y a aussi l’église de l’Assomption de la Vierge (1870). Sur la route vers la frontière Grèce – Bulgarie, nous trouvons la forêt des châtaignes, un espace avec une variété de végétation, correctement configuré pour accueillir les visiteurs à chaque 7occasion. En montants la route avec des virages plaisantes nous pouvons nous relaxer à la position « To kryo nero (l'eau froide)», avec les grands platanes et l’eau propre, tandis que dans une distance courte se trouve la post de garde abandonnée de Stragats, un espace avec de la végétation et une excellente vue. Au village s’organise une fête pour le 15 Août.

En appréciant l'air frais et la nature, nous voyageons pour 4km vers le sud jusqu’au village Perithori, le « Souli de Macédoine », comme il a été nommé pour les luttes nationales des grecs habitants. Située à la base d'une colline, le village a été déclarée traditionnel pour son architecture. À Perithori se trouve l’église 6de Saint-Nikolaos (1835). Il y a encore une église avec un intérêt historique et artistique, l’église de la source vivifiante de la Vierge(1876).

Continuons notre route vers le sud nous trouvons le village Kato Vrontou, 7km de Perithori, à l’altitude de 650m, qui est entouré par la montagne de Vrontou avec une végétation dense. Là, il y a l’église de Saints-Theodoron (1835).

Nous retournons à Kato Nevrokopi et nous continuons vers l’ouest et nous arrivons au village Vathytopos, 14km loin de Nevrokopi et au village Katafyto, 1,5km plus loin. Ces villages, trop près de la fro9ntière avec Bulgarie, donne la chance au visiteur de profiter de la nature à la forêt de Kykla, entre les villages Vrontou et Vathytopos vers le sud, et la végétation riche d’Orvilo vers le nord. La forêt de Kykla, de 20.000 hectares, avec des hêtres et d’autres arbres, donne au visiteur la chance de se reposer dans des espaces organisés avec plein d’eau. À Vathytopos nous allons visiter l’église de Saint-Nikolaos. Au village abandonné d’Akrino 10nous allons trouver l’église des Archanges, 22km de Nevrokopi. L’église est visitée par une foule de croyants de la région et de Bulgarie à la fête des Archanges, le 7 et 8 novembre.

En partant avec les meilleures impressions de la région de Nevrokopi, nous nous dirigeons vers le nord vers le post frontier d’Exochi. Là, au petit village des cultivateurs des pommes de terre qui est éloigné 9km de Nevrokopi, il y a des monuments du monde chrétien et musulman qui coexistent pacifiquement. Nous allons voir l’église de Saint-Athanasios et 12les restes d’une mosquée avec une décoration intéressante, malgré l'usure et le changement de l'utilisation de l’immeuble. Nous allons continuer jusque le post frontière avec la vue unique vers l’intérieur de Bulgarie, 4km de Bulgarie. En retour à la route vers Nevrokopi, nous nous dirigeons vers l’est, et à 10km nous arrivons au village de Lefkogia. Ce village a des refugies de l’Asie Mineure qui sont des cultivateurs de pommes de terre et des éleveurs. Au village est conservée l’église de Saint Jean-Baptiste (1836). La région vaste a changé après la construction du barrage qui a formé le lac de Lefkogia. Avec la création du Centre de Visiteurs et l’ouverture des chemins, le visiteur va profiter directement la nature. Cela vaut la peine de visiter le monument qui a été créé près du lac par son excellence le Patriarche de Constantinople Bartholomée. Il a planté un arbre quant il a visité la région en 1999, déclarant son respect de l'environnement.

Continuons notre itinéraire vers l’est, nous prenons la route de Nevrokopi vers 13l’agglomération de Pagoneri. 15km après, nous arrêtons au petit village abandonné de Livadaki (petit prés), à l’altitude de 720m, pour visiter l’église de l’Assomption de la Vierge (1870) dans une région en pleine végétation. Après avoir rafraîchi par l’eau froide d’une source, nous continuons notre route avec beaucoup de virages vers la rivière de Nestos et nous arrivons au village d’Achladia, 18km loin de Nevrokopi.

Au village près de Achladia, au village abandonné de Kritharas c’est conservé une section de l’église de Saint-George dans une végétation dense. Le 15 Août c’est organisé14 une fête aux villages Achladia et Livadaki. Dans une distance de 2,5km vers l’est se trouve l’agglomération traditionnelle de Pagoneri avec des maisons en pierre de deux étages. L’agglomération a été incendiée le Mai de 1944 et les habitants ont été transférés en otage en représailles à la victoire des partisans grecs dans la bataille historique de Papades. Au centre du village existe l’église de Présentation de la Vierge (1835).

Aux bords du lac, qui a été formé des eaux de la rivière de Nestos après la construction 17du barrage de Thisavros, nous visitons le village de Potamoi, 27km loin de Nevrokopi. Dans une petite distance du village il y a une grotte d’une beauté extraordinaire, qui est inexploité jusqu'à présent.

La région a été habitée des années préhistoriques aux années byzantines, selon les découvertes archéologiques. La région a plein d’eau et une végétation riche près des deux agglomérations de Perasma et Delta, 8km et 4km loin de Potamoi. Là, le naturaliste, le chasseur et le pêcheur d'eau douce, peuvent profiter la région avec une végétation dense et une faune exceptionnelle, tandis que le visiteur peut savourer des poisons de la rivière et du lac 16aux tavernes. Les résidants organisent des Événements culturels pour les émigrants.

Destination finale, le petit village de Mikromilia, qui est éloigné 38km du centre de la municipalité. La région avec une végétation dense, attire beaucoup de naturaliste est chasseurs hébergé dans l'auberge et la taverne du village.

Laissons derrière les villages et allons faire une expédition à la forêt de Bouleau dans un chemin de 20km, de Potamoi vers le chantier de la Vierge. Il s’agit de la seule dans toute la Grèce, Forêt de Bouleau, couvrant un territoire de 10.000 hectares, tandis qu’encore 15.15000 hectares se couvrent avec des bouleaux, des hêtres, des chênes et des pins. La condition de la route forestière s’améliore après le printemps grâce à l'entretien continu.

L’itinéraire à la municipalité de Nevrokopi donne au visiteur les meilleures impressions. Le contact avec la nature et ses monuments, les excursions pèlerinages aux églises, la connaissance avec les gens hospitaliers, leurs mœurs et coutumes, les activités dans les montagnes et près des eaux de la région, la marche à pieds aux sentiers, la bonne nourriture et la relaxation dans les petits hôtels, constituent des expériences de vie, en satisfaisant le visiteur.