Περιφερειακή Ενότητα Δράμας

GreekEnglish (United Kingdom)BulgarianGermanFrenchRussianTurkish

L'époque Neolithique

Imprimer

 

Depuis la mi-6e millénaire avant J.-C., les habitants organisent leurs premières habitations permanentes, ils commencent à domestiquer les animaux, et cultiver la terre. Peu à peu ils se transforment de chasseurs à producteurs. Suivant de près les espaces de culture et d’élevage ils créent des installations permanentes près des rivières, des sources d'eau, dans un sol propices à la culture et l’élevage, soit à la pleine de Drama soit aux moyennes montagnes qui l'entourent. Les agglomérations néolithiques les plus connues se trouvent dans de petites collines (« tumulus ») aux villages Sitagroi, Mylopotamos, Petroussa, Xiropotamos, Megalokampos, Kalos Agros, Kalampaki, Doxato, et dans la ville de Drama, à la position connue de « Arkadikos ». Les plus importants tumulus où l'excavation a procédé donnant des informations précieuses sur la vie quotidienne des résidents, les cultures, et la domestication des animaux, sont ceux de Sitagroi et Arkadikos.

La fouille méthodique de Sitagroi a eu lieu après la collaboration de l'École britannique d'archéologie avec l'Université de Los Angeles les années 1967-70. L’habitation continue du tumulus a été découverte de la moyenne et récente époque néolithique jusque le précoce âge du bronze à partir du mi-6e jusque la fin du 3e millénaire. Dans la ville de Drama, à la position Arkadikos, la fouille a eu lieu après la collaboration de la XVIII Éphorat archéologique et de l’Université de Thessalonique, qui a commencé en 1991. La fouille d’Arkadikos examine la continuité de la vie à la ville de Drama pendant la moyenne et récente période néolithique et du précoce âge du bronze.

Sur la base des preuves archéologiques, c’est facile d'observer la vie quotidienne des hommes néolithiques dans la région pendant la moyenne et récente période néolithique. Les maisons sont d’une seule pièce, rectangulaires, faite avec des cadres en bois et les murs de grosses branches tressées recouvert d'argile. A l'intérieur des maisons néolithiques ne vivent pas seulement les personnes, mais parfois les animaux. Les maisons sont aussi des ateliers et des entrepôts, où les résidents dorment ou recourent à des conditions climatiques difficiles, quand ils ne peuvent pas rester ou travailler à la campagne. Les structures de matériaux utilisés se trouvent dans la région de l’agglomération et sont du bois, branches, et argile. A l’intérieur domine « l’âtre », où le feu brûle et la nourriture se prépare. Le toit a une pente double ou quadruple, faite de branches et de boue épaisse.

L’artisanat est représenté avec les outils et les ustensiles. Les outils en pierre taillée et broyés sont des haches, faucilles, grattoirs, couteaux, meules en pierre, pointes de flèches, râpes, alênes, meuleuses, et spatules. Les outils d'argile indiquent l’occupation avec le tissage. Les matériaux de prédilection pour le tissage sont les fibres de lin et de la laine des moutons domestiqués. Dans les maisons néolithiques sont sauvé des bijoux et figurines en pierre ou en argile, ainsi que des modèles de maisons et d'objets de la vie quotidienne. Les ustensiles sont des articles ménagers essentiels, de stockage, de table ou de cuisine, faits à la main. Les fouilles à Sitagroi ont donné des informations importantes sur la vie et l’organisation des agglomérations néolithiques et leur relation avec les agglomérations de Thrace Égée, le reste de Macédoine, et dans les Balkans.