Περιφερειακή Ενότητα Δράμας

GreekEnglish (United Kingdom)BulgarianGermanFrenchRussianTurkish

Architecture

Imprimer

 

A la campagne du département de Drama et surtout dans les régions montagneuses et  04   vallonnées, nous trouvons des remarquables agglomérations traditionnelles avec un intérêt historique, culturel et architectural. 05

Ils se sont formés et évolués pendant les siècles passés, comme des centres de l’agriculture et élevage locale et du commerce. Adaptées aux conditions climatiques de la région, à la configuration du terrain, à la façon de subsistance et occupation des résidants, ont donnés une variété à l'architecture traditionnelle, des spécimens desquels peut quelqu’un trouver aux villages de Pagoneri, Lefkogia, Perithori, Nevrokopi, Granitis, Kali Vrysi, Kallithea, Kokkinogeia, Prosotsani, Nikiforos, Psyli Rachi, Teichos, Kapnofyto, Tholos, Prasinada, Krini, Sterna. La maison agricole nous aide à comprendre les sociétés plus anciennes, connaitre les habitudes quotidiennes des gens de cette région, apprécier leur technique et façon de construction. Des bâtiments complémentaires des maisons agricoles sont les étables, les dépôts, la buanderie, et le four. Tous ces bâtiments complémentaires se trouvent dans la cour de la maison et sont  48  entourés par un mur d’enclos. Les meubles sont les nécessaires, simples et frugales, faits la plupart des fois par eux même. Des armoires en bois encastré, des étagères en bois pour le placement des ustensiles, des coffres en bois, une table basse pour manger, des canapés couverts par des tissus colorés. Sauf les bâtiments agricoles il y avait aussi des maisons bourgeoises du siècle passé, les résidences des familles aisées qui étaient des marchands de tabac ou des  26  agriculteurs-éleveurs. Les maisons sont plus grandes, meilleur construction, attention aux détails, et des remarquables données morphologiques. L’espace sous le « hayat » (l’entrée de la maison au premier étage) est ouvert et unique avec la cour, tandis que le « hayat » couvrant tout le côté sud est entouré par plusieurs fenêtres adjacentes. L'étage a généralement une ou deux chambres pour les invités qui servent comme des espaces de réception. Construit par le « tsatma » (type de maçonnerie légère) sur une base en pierre et ont plusieurs ouvertures dans les murs offrant une vue intéressante. Ils sont richement décorés aux plafonds, aux murs, aux ouvertures.

La construction

Sur l’architecture sauf les conditions géographiques, sociales, financières, et nationales,  - . 19jouent un rôle important les techniciens et les artisans anonyme, lesquels savent travailler amicalement, par le biais d'une langue et volonté unique. Les matériaux qui sont principalement utilisés sont le bois et la pierre. En bois sont les cadres de fenêtre, les planchers, les plafonds, les balcons et le toit en tuiles byzantines. Les fenêtres ne varient pas beaucoup. Mais dans certaines maisons bourgeoises se 27  discernent des sculpté frontons en bois intéressants. En outre, les portes n’ont pas un raffinage particulier. Au-dessus de l'entrée principale, au milieu de la face principale, se place une plaque gravée avec l'année de construction du bâtiment. Enfin, il faut noter que la plupart des maisons qui restent inchangés sont abandonnés. Les maisons bourgeoises habitées aujourd’hui ont été modifiés par rapport à leur forme originale.